Globicéphale tropical à Nosy Be

Dauphin nosy be

Parfois appelé « baleine pilote » (on l’appelle « pilot whale » en anglais), le globicéphale fait bien partie de la famille des dauphins et de la sous famille des globicephalinae, dont il est l’un des plus grands représentant. Largement réparti sur l’ensemble du globe, c’est un animal très sociable que l’on retrouve souvent en compagnie d’autres espèces (grand dauphin, dauphin à bosse). Il se laisse aisément approcher et fait même preuve de curiosité, et est capable, malgré sa corpulence, de sauts et frappes de caudales spectaculaires.

La morphologie très proche des deux espèces (globicéphale noire et globicéphale tropical) rend la distinction extrêmement difficile, d’autant que Madagascar se présente comme une zone de chevauchement de leurs aires de répartition.

Quand peut on voir des globicephales à Nosy Be ?

Les globicéphales peuvent être rencontrés toute l’année autour de Nosy Be, il est donc possible de les voir à chacune des sorties, que ce soit à l’intérieur de la baie (rand’eau palmées ou sortie requin baleine), ou plus au large lorsque nous cherchons les baleines et lors de nos voyages vers Nosy Iranja.

De quoi se nourrissent ils ?

Le globicéphale noir est essentiellement teutophage (nourriture à base de céphalopodes : poulpes, calmars). Mais en cas de besoin, il mange diverses espèces de poissons (morue, hareng, maquereau, chinchard…). En fonction de la taille, du sexe et de la période de l'année, on estime entre 30 et 100 kg la ration alimentaire quotidienne nécessaire à chaque individu.

Combien mesurent ils ?

Le globicéphale noir est un des plus grands cétacés à dents (odontocètes) : les mâles mesurent de 5,5 m à 6,2 m (jusqu'à 7,2 m dans le Pacifique Nord) pour 1,5 à 3,5 tonnes, et les femelles 4,5 à 5,5 m pour 1 à 2,5 tonnes. A la naissance, les petits font déjà 70 à 80 kg pour une longueur de 1,7 à 1,8 m.

Pourquoi sortent ils parfois la tête de l’eau ?

Cette attitude, appelée le «spyhopping », pratiquée par de nombreuses espèces de cétacés et même certains requins, est particulièrement remarqiée chez les globicéphales.

Elle consiste à sortir la tête de l’eau, parfois en tournant de 180 degrés.

L’objectif est scruter les environs, afin de se repérer par rapport à la terre ou bien par rapport aux bateaux environnants.

La majorité des cétacés ont la capacité de voir sous l’eau comme en dehors de l’eau.

Le globicéphale a-t-il des prédateurs ?

Malgré sa taille imposante, il a en effet des prédateurs, comme L'orque et certains requins (requin blanc, requin tigre, longimanus).