Tortues imbriquées

Espèces Tortue imbriquée à Nosy Be

La Tortue imbriquée, unique représentant du genre Eretmochelys, est une espèce de tortue de la famille des Cheloniidae. En français elle est appelée aussi Tortue à écailles ou Tortue à bec de faucon. Elle est aussi appelée localement Karet ou Carette, notamment aux Antilles, à Mayotte ou à La Réunion. Ces noms prêtent toutefois à confusion avec la Tortue caouanne (Caretta caretta).

Elle se distingue par plusieurs caractères anatomiques et écologiques uniques ; Elle est facilement identifiable par ses écailles épaisses posées comme les tuiles d’un toit, par son bec long, étroit et crochu et par les deux griffes disposées à quelques centimètres l’une de l’autre sur l’extérieur à mi-nageoires.

Elle vit à proximité des côtes dans l’ensemble des mers tropicales. Réputée et longtemps recherchée pour la qualité supérieure de son écaille, elle est pour cette raison l’une des espèces de tortues de mer les plus menacées d’extinction.

Quand peut on voir des tortues imbriquées à Nosy Be ?
Les tortues imbriquées vivent à l’année dans les récifs autour de Nosy Be. Le spot e plus connu pour les rencontrer est la réserve marine de Nosy Tanikely, où nous organisons les rand’eau palmée.
Combien mesurent elles ?
La tortue imbriquée mesure entre 60 et 100 cm et pèse entre 43 et 75 kg, le plus gros spécimen trouvé faisant 127 cm. Les œufs mesurent entre 30 et 45 mm et pèsent entre 20 et 31,6 g.
De quoi se nourrissent elles ?

Les conditions d’observation étant difficiles, l’alimentation des tortues en pleine mer n’est pas très bien connue ; on pense qu’elles doivent se nourrir essentiellement de méduses.

En zone benthique, et plus particulièrement dans les récifs coralliens, elles consomment surtout des éponges. Dans les Caraïbes, ces dernières constituent d’ailleurs 70 à 95 % de leur régime alimentaire et, comme beaucoup de spongivores, elles ne consomment que des espèces précises de la classe des Demospongiae, et plus spécifiquement celles appartenant aux ordres Astrophorida, Spirophorida et Hadromerida. Il s’agit du seul reptile spongivore connu.

Comment se reproduisent elles ?
Les tortues imbriquées femelles ne se reproduisent que tous les deux ou trois ans. La période de reproduction durant six mois, la femelle retourne sur son site de nidification en moyenne de 2 à 4 fois par saison. Chacune débarque sur la plage et creuse un nid et elle y dépose en moyenne une centaine d’œufs. La période d'incubation est de 47 à 75 jours, selon la saison et l’emplacement.
Est-ce que les tortues imbriquées migrent ?
On pensait à tort, jusqu'à récemment, que la tortue imbriquée était moins migratrice que les autres espèces de tortues marines. Des études utilisant la télémétrie satellite ont montré que cette espèce voyage sur des milliers de kilomètres. Il est probable que les tortues imbriquées s'alimentent et se multiplient dans des zones complètement différentes.