Manta Ray at Nosy Be

Manta Ray at Nosy Be

Les raies manta sont des espèces pélagiques, habituellement observées près de la surface, rarement à plus de 40 m de profondeur, mais présentes beaucoup plus profond (la raie manta géante a été enregistrée jusqu’à 1 000 m de profondeur). Elles sont souvent observées dans les passes récifales. Elles fréquentent les eaux côtières, près des récifs coralliens.

On rencontre les raies manta dans la plupart des mers tropicales du globe (circumtropicales), mais aussi dans certaines eaux tempérées (Canaries, Madère). En Atlantique Ouest, on les trouve des Bermudes à la Caroline du Sud (parfois plus au nord puisqu’elle a été observée exceptionnellement au Canada), et du Brésil à l’Uruguay.

When can you sight manta rays in Nosy Be?
We can meet them all year round in Nosy Be, but the most frequent sightings are during the planktonic season, between October and December.
How tall are they?

Mobula birostris is the biggest rays. It can reach a wingspan of 7 m (known maximum 9 m) and a weight of 1,400 kg, (known maximum 3 tonnes!).

L’envergure est d’environ 2,2 à 2,3 fois la longueur du corps (queue exclue).

What do they feed on?
La raie manta se nourrit de plancton, de crustacés et occasionnellement de petits poissons qu’elle dirige vers sa très grande bouche à l’aide de ses nageoires céphaliques. La mâchoire inférieure est pourvue de centaines de très petites dents dont on ignore la fonction, mais dont la forme et la disposition constituent un critère de distinction des espèces.
How do they breed?
Les raies manta sont des espèces ovovivipares : les œufs éclosent à l’intérieur du corps de la femelle, les jeunes se nourrissant initialement de leurs réserves vitellines puis absorbant un fluide composé de mucus, graisses et protéines fourni par la mère grâce à des structures spécialisées. La femelle ne met bas en général qu’un petit à la fois.
Are manta rays hunted?

Manta ray fisheries exist in the Philippines, Mexico, Mozambique, Madagascar, India, Sri Lanka, Brazil, Tanzania and Indonesia. The fins, skin, liver, flesh and gill filaments are used for the local market or exported. The recent demand for gill filaments, which are dried and exported to Asian markets, has increased fishing pressure on Manta and Mobula very significantly. Manta rays are also part of the by-catch of tuna seiners as well as protection systems against sharks.

Population declines have been noted in the Philippines, Mexico, India, Sri Lanka, and Indonesia